Informations
Nous vous proposons 1635 fiches métiers pour vous aider dans votre orientation professionnelle.
Il y a actuellement 179 offres d'emploi dans ce secteur d'activité. Cliquez sur le lien ci-dessus pour les consulter.
Partenaires
Neuvoo centralise environ 1290010 emplois à travers la France et est partenaire de plusieurs organismes gouvernementaux, universités et entreprises afin d'aider les personnes à trouver de l'emploi. Nous sommes également présents dans plus de 60 pays à travers le monde et continuons à développer nos activités.
R2t
   En savoir plus
Consultez aussi nos articles de presse concernant l'actualité.
Conducteur ambulancier

En quoi consiste ce métier ?
Le conducteur ambulancier est à la fois un conducteur expérimenté et un professionnel de la santé.
Il effectue le transport de malades, blessés, avec des véhicules sanitaires et/ou assure la surveillance de la personne pendant le transport.
Si la conduite occupe une large partie de son temps de travail, il assure aussi le brancardage, l'assistance et la mise en condition des patients. Il apporte les premiers secours et sait brancher les appareils d'assistance. Il surveille l'état du malade pendant le trajet.
Il est responsable de l'entretien de son véhicule et du matériel médical qui s'y trouve.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?
Le conducteur-ambulancier est employé dans des entreprises privées, le plus souvent artisanales et familiales. Il en existe environ 5500 en France. Les conducteurs ambulanciers sont également recrutés par les hôpitaux publics et dépendent alors de la fonction publique hospitalière (voir fiche "Fonction publique hospitalière" sur ce site). Quelques professionnels exercent leur métier dans les Smur (Services mobiles d'urgence et de réanimation). Ces services d'urgence organisent des examens de sélection pour les recruter. Dans le secteur associatif (Croix-Rouge), les ambulanciers disposent d'un contrat spécifique.
Il peut être amené à conduire un VSL (Véhicule sanitaire léger) pour le transport en position assise (par exemple emmener une personne âgée en maison de convalescence ou ramener une personne qui s'est blessée au ski) ou des ambulances pour le transport en position allongée.
Le conducteur ambulancier exerce son métier obligatoirement par équipe de deux. Il est constamment en déplacement.
Il doit avoir un comportement adapté aux besoins de la clientèle dans le respect des conditions d'exercice normal du métier et des règles de déontologie de la profession. Il doit, en tous les cas, faire preuve de beaucoup de sang-froid.
Ce métier exige une grande disponibilité, une bonne résistance physique et un bon relationnel.

Comment y accéder ?
Suite à l'arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier et au diplôme d'ambulancier, l'accès à la profession a été modifié. D'après cet arrêté, le poste d'auxiliaire ambulancier est créé et requiert des conditions spécifiques de formation (à compter du 1er janvier 2008, l'auxiliaire ambulancier devra attester d'une formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises). Par ailleurs, le CCA (Certificat de capacité d'ambulancier) est désormais diplôme d'Etat.
Le CCA est la meilleure entrée dans la profession. Il est actuellement délivré après une préparation obligatoire dans l'un des centres agréés par le ministère de la Santé. La préparation dure 5 mois à temps complet. Pour accéder à cette formation, il faut être titulaire du permis de conduire B depuis plus de 3 ans assorti de la mention ambulance, mention délivrée, après contrôle médical, par la commission des permis de conduire. Par ailleurs, l'accès aux centres de formation s'effectue sur examen, le nombre de candidats admis dans chaque centre de formation étant fixé par un quota. Les candidats possédant le baccalauréat ou un diplôme équivalent ou de niveau supérieur et les candidats ayant satisfait aux conditions d'admission à des études préparatoires pour une profession paramédicale sont dispensés des épreuves écrites.

Comment évoluer ?
Après quelques années de pratique, le conducteur ambulancier peut devenir «régulateur». Sa fonction consiste alors à recevoir les appels, coordonner les demandes et établir le planning des courses.
Un conducteur ambulancier expérimenté peut aussi se mettre à son compte et devenir chef d’entreprise.

Source : InforMetiers
61 visiteurs en ligne  Haut de page
Accueil  ·  Qui sommes-nous  ·  Services  ·  Partenaires  ·  Contact  ·  Infos légales  ·  Aide  ·  Plan du site
2017 © Copyright staremploi. Tous droits réservés.