Informations
Nous vous proposons 1635 fiches métiers pour vous aider dans votre orientation professionnelle.
Il y a actuellement 1854 offres d'emploi dans ce secteur d'activité. Cliquez sur le lien ci-dessus pour les consulter.
Partenaires
Neuvoo centralise environ 1290010 emplois à travers la France et est partenaire de plusieurs organismes gouvernementaux, universités et entreprises afin d'aider les personnes à trouver de l'emploi. Nous sommes également présents dans plus de 60 pays à travers le monde et continuons à développer nos activités.
R2t
   En savoir plus
Consultez aussi nos articles de presse concernant l'actualité.
Solier moquettiste - solière moquettiste

En quoi consiste ce métier ?
Dans une petite entreprise, le peintre est aussi le solier moquettiste. Mais dans une entreprise de finition plus importante ou spécialisée, le métier de solier moquettiste est un métier à part entière.

Le compagnon solier moquettiste pose des papiers peints, des revêtements muraux et de sol (ex : parquets stratifiés, linoléum, sols plastiques pour les salles de sport…).
La richesse de ce métier tient dans la diversité des tâches : le compagnon n’effectue jamais les mêmes travaux.

Pour rendre le support (sol, mur) parfaitement lisse, il ponce, décape, enduit pour enfin niveler. Il choisit ses produits en fonction de la surface à traiter. Une autre tâche délicate à effectuer est le travail de découpe pour le passage des portes, des tuyaux, les contours d’une cheminée…

Le compagnon solier moquettiste doit être capable de s’adapter aux évolutions technologiques et aux évolutions techniques de mise en œuvre dès qu’un nouveau produit ou un nouveau procédé est lancé sur le marché (ex : dans les hôpitaux, pour rendre les revêtements plastiques étanches, le solier va pratiquer une soudure à chaud).
Il doit pouvoir conseiller la clientèle sur le type de revêtements choisir et sur le type de décoration.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?
Le compagnon solier moquettiste peut travailler dans des entreprises de bâtiment, de finition de petite ou de grande taille, ou des collectivités territoriales.

Il intervient dans le neuf et l’entretien, seul ou avec quelques compagnons. Pour des travaux d’entretien, il intervient souvent dans des lieux déjà occupés. Il doit donc être soigné et avoir un bon relationnel avec le client qu’il est amené à conseiller. Il se déplace souvent pour se rendre d’un chantier à l’autre, sa rémunération est alors complétée, suivant le cas, par des indemnités forfaitaires de petits ou de grands déplacements (indemnités de trajet, de repas, de transport).
La rigueur et la précision sont ses principales qualités.

Comment y accéder ?
Le solier moquettiste doit avoir au moins un CAP ou un BEP pour être ouvrier qualifié en entreprise.

Les formations qui mènent à ce métier préparent aux diplômes suivants :
- CAP Solier moquettiste
- CAP Peintre applicateur de revêtements
- BEP Finition
- BP Peinture, revêtements
- Bac Pro Aménagement et finition du bâtiment
- BTS Aménagement finition

Comment évoluer ?
La profession est particulièrement ouverte et, la promotion interne très développée. Une expérience confirmée et une reconnaissance du chantier permet d’accéder aux fonctions de chef d’équipe, puis de chef de chantier.
Il peut diversifier ses compétences en effectuant diverses formations complémentaires : isolation-finition, plaquiste, amélioration de l’habitat.
Mais il peut aussi accéder avec la formation continue aux fonctions techniques, commerciales et d’encadrement.

Source : InforMetiers
87 visiteurs en ligne  Haut de page
Accueil  ·  Qui sommes-nous  ·  Services  ·  Partenaires  ·  Contact  ·  Infos légales  ·  Aide  ·  Plan du site
2017 © Copyright staremploi. Tous droits réservés.