Informations
Nous vous proposons 1635 fiches métiers pour vous aider dans votre orientation professionnelle.
Il y a actuellement 1939 offres d'emploi dans ce secteur d'activité. Cliquez sur le lien ci-dessus pour les consulter.
Partenaires
Neuvoo centralise environ 1290010 emplois à travers la France et est partenaire de plusieurs organismes gouvernementaux, universités et entreprises afin d'aider les personnes à trouver de l'emploi. Nous sommes également présents dans plus de 60 pays à travers le monde et continuons à développer nos activités.
R2t
   En savoir plus
Consultez aussi nos articles de presse concernant l'actualité.
Electricien du bâtiment

En quoi consiste ce métier ?
Le compagnon électricien intervient dans les habitations, bureaux, bâtiments industriels et commerciaux, salles de spectacles, complexes sportifs pour apporter la lumière et la chaleur, et sur les chaînes industrielles pour automatiser la production.
L’activité de base est l’installation du réseau de câbles qui distribue le courant et le raccordement des différents appareillages : tableaux électriques, dispositifs de sécurité…
Avant de procéder à l’installation, l’électricien lit les plans ou les schémas de cablage. Il prépare le chantier (traçage, percement des murs, scellements). Il pose les câbles électriques et monte l’appareillage basse-tension : tableaux électriques, interrupteurs, prises de courant. Il met alors en place l’éclairage, le chauffage ou la climatisation. Il raccorde les différents matériels. Il contrôle l’installation avant la mise sous tension, effectue les essais (mesures, tests) et les réglages.
Il est de plus en plus amené à exercer une activité de maintenance des circuits électriques et des différents équipements : localisation de la panne, diagnostic, remplacement de la pièce défectueuse, remise en état de fonctionnement.

Les courants forts constituent l’activité de base des électriciens : éclairage public, climatisation, câblage d’armoires, chauffage électrique. Cette activité représente toujours l’essentiel de l’activité des entreprises d’électricité. Mais l’activité des courants faibles est en plein essor : installation d’alarmes incendie, télésurveillance et télégestion de bâtiments, installation de réseaux informatiques et précâblage, sonorisation de salles. Le développement de ces activités requièrent des compétences techniques nouvelles dans des domaines pointus tels que l’électronique, la micro-informatique, les transferts de données ou les télécommunications. Se développe aussi la gestion technique du bâtiment (GTB) qui permet de piloter automatiquement le réglage du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, l’ouverture des portes ou des fenêtres, l’éclairage, les commandes d’ascenseurs ou encore les alarmes (télésurveillance, contrôle accès, sécurité incendie). Ce contrôle se fait à partir d’un poste central situé au sein de l’entreprise d’électricité. L’objectif principal est de réaliser des économies d’énergie. L’entreprise peut alors conseiller son client sur l’utilisation la plus économique possible de ses appareils électriques grâce à la surveillance et à l’étude de sa consommation.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?
Le métier d’électricien varie selon l’activité et la taille de l’entreprise, il peut travailler :
- dans une entreprise artisanale : le compagnon électricien réalise des installations traditionnelles en pavillons ou petits immeubles ;
- dans une PME, les chantiers sont plus conséquents et plus complexes : câblage du réseau électrique d’une usine par exemple ;
- dans une grande entreprise d’ingénierie électrique qui conçoit et réalise des systèmes automatisés sur mesure ;
- dans l’industrie : il met en place, raccorde et entretient les différents constituants d’un automatisme.
Le compagnon électricien doit avoir un souci constant de la sécurité. Il doit aimer le travail en équipe, et avoir un bon contact avec les clients. Il est en effet souvent amené à travailler dans des locaux occupés, et quelquefois seul. Il doit être précis, minutieux, méthodique et organisé.
Le compagnon doit pouvoir s’adapter car c’est un métier qui évolue beaucoup, en fonction des exigences toujours croissantes liées au confort de la clientèle.

Comment y accéder ?
Il est conseillé d’avoir des connaissances solides en électricité et électronique. Le niveau IV (BP, Bac Pro) est presque devenu le niveau d’exigence minimum des entreprises.
Les formations qui mènent à ce métier préparent aux diplômes suivants :
- CAP Préparation et réalisation d'ouvrages électriques
- BEP Métiers de l'électrotechnique
- MC Maintenance en équipement thermique individuel
- BP Installations et équipements électriques
- Bac Pro Electrotechnique, énergie, équipements communicants
- Bac Techno STI (Sciences et technologies industrielles) génie électrotechnique
- BTS Electrotechnique

Comment évoluer ?
Le compagnon électricien a de multiples possibilités d’évolution :
- avec de l’expérience, il peut devenir chef d’équipe, voire chef de chantier
- il peut travailler en bureau d’études (réaliser les plans et schémas d’une installation)
- il peut se spécialiser grâce à une formation complémentaire dans un produit particulier : ascenseurs, télécommunications, électroménager, froid et climatisation
- il peut créer sa propre entreprise.

Source : InforMetiers
99 visiteurs en ligne  Haut de page
Accueil  ·  Qui sommes-nous  ·  Services  ·  Partenaires  ·  Contact  ·  Infos légales  ·  Aide  ·  Plan du site
2017 © Copyright staremploi. Tous droits réservés.